A LA UNEACTUALITESSocieteune

Corruption en milieu presse au Sénégal, un grand journaliste vivant en Allemagne pointe le mal.

Incompréhensible ce qui se passe au Sénégal

Membre de l’association sengermany, Ibrahima Gueye journaliste spécialiste des questions économiques vit en Allemagne depuis plus de 30 ans avec une grande expérience au niveau international pour avoir couvert beaucoup d’éventements dans le monde.

Mais la situation de ses confrères au Sénégal reste étonnanteVenu assurer un renforcement de capacité lors d’un atelier á Mbour, l’an passé, il couvre les difficiles conditions de travail des correspondants régionaux et raconte avec étonnement. A l’occasion du procès de feu cheikh Béthio ‘‘ j’étais en pleine activité et c’était très intéressant mais ce que j’ai remarqué il y avait des journalistes qui travaillaient bien mais mal payés. Et moi j’ai trouvé ça très étonnant’’ se désole M Guey avant d’avertir que ‘‘ pour assurer une presse libre il faut que les intervenants soient bien payés.’’

Le pourquoi la presse est souvent corrompue.

Aux yeux du journaliste expérimenté avec une dizaine d’année de pratiques un peu partout dans le monde , la mauvaise rémunération expose dangereusement la presse car dit il ‘‘ quand les intervenants ne sont pas bien payés, cela favorise la corruption’’ surtout face aux hommes politiquesPuisque selon lui ‘‘ le fait de ne pas gagné le fruit de sont travail est extrêmement dangereux pour la presse. Alors pour permettre á la presse surtout sénégalaise d’être libre et indépendante il faut bien payer les journalistes’’. Conscient de l’enjeu de la question financière dans la liberté de la presse M gueye a pris les devants pour assurer son panel presse sans aucune pression possible. Son association séngermany qui regroupe des ingénieurs ressortissants du Sénégal a entièrement financé la formation de jeunes journalistes Sénégalais et étrangers pendant cinq jours pour la première phase tenue du 7 au 11 Décembre á E-jicom. Reconnaissant les conditions sociales précaires des reporters le doyen I. Gueye conseille á ses confrères de beaucoup lire avant de plaider pour la revalorisation du métier pour une presse libre et indépendante. La deuxième phase de la formation est prévue au mois de Mars prochain.

naylerr2
the authornaylerr2

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Résoudre : *
21 − 3 =