A LA UNEACTUALITESPolitiqueSociete

Gestion des inondation: un scandale à 2 milliards à Keur Massar.

L’information  fait état d’un détournement de 2 milliards de francs Cfa par l’entreprise en charge d’évacuer les eaux de pluies dans la banlieue notamment à Keur Massar.
 
Libération qui a vendu la mèche signalait dans sa livraison de ce vendredi que la Société africaine d’hydrocarbure et d’électricité (SAHE) avait gagné le marché du pompage des eaux dans les zones inondées d’un montant d’1,8 milliard Fcfa.
 
Selon le journal, SAHE qui a obtenu le marché depuis le 18 mai 2021, soit 4 mois avant les inondations, devait installer 27 électropompes à Keur Massar.
 
Malheureusement, renseigne le canard de Yakham Mbaye, il a été constaté que SAHE avait mis en place seulement deux électropompes dont l’une ne fonctionnait même pas. La machine avait un problème de transfo qui devait être changé.
 
SAHE enfonce l’Etat dans les eaux bourbeuses 
 
Dans un communiqué de presse, SAHE balaie toute responsabilité qu’on voudrait lui coller dans cette affaire. L’entreprise qui a participé à l’appel d’offres lancé par l’Adm le 4 mars 2021, signale avoir reçu notification du marché d’un montant 1,554 milliard de franc Cfa hors TVA, le 25 mai 2021. 
 
 
L’ordre de service qui donne mandat à SAHE de démarrer ses activités, pour une période 12 mois, n’a été signé que le 30 juin 2021 par ADM. 
 
L’avance de financement payée tardivement, le 12 août 2021
 
Pire encore, signale SAHE dans sa démarche de rétablir la vérité, « l’avance de démarrage qui est de 20% du montant du contrat, soit 311 millions de francs CFA, a été payé le 12 août 2021 ». D’ailleurs, précise-t-elle, « c’est le seul paiement que la SAHE a reçu à ce jour ». 
 
« Donc la SAHE a préfinancé l’ensemble du matériel pour que ADM puisse réceptionner le 21 août 2021 les 27 électropompes et leur coffret électronique », martèle-t-elle. 
naylerr2
the authornaylerr2

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Résoudre : *
11 − 7 =