ACTUALITESBuzzCULTUREINTERNATIONALInternationnalPEOPLEPolitique

La ville de Brandfort rebaptisée “Winnie Mandela”

En Afrique du Sud, une politique à grande échelle du ministère de la Culture est lancée, et le but c’est de rebaptiser des villes et des lieux, afin de redonner une place symbolique aux différentes cultures locales et aux héros du pays.

Donc le changement de nom de Brandfort n’est pas du tout fortuit. Il est d’autant plus symbolique que c’est aussi la ville où Hendrik Verwoerd, considéré comme étant l’architecte de l’apartheid, a passé une partie de sa jeunesse. En choisissant de rebaptiser le lieu « Winnie Mandela », le gouvernement souhaite donc clairement valoriser l’héritage de la lutte contre le régime et faire tomber les symboles de l’oppression. Une politique qui a débuté dès l’avènement de la démocratie, mais qui se poursuit, aujourd’hui, portée par les mouvements militants qui demandent la chute des symboles coloniaux, comme les statues de Cecil Rhodes.

Voix discordantes

Cependant, ces choix ne contentent pas tout le monde. Le principal parti d’opposition, l’Alliance Démocratique, regrette le manque de consultation des habitants et dénonce des dépenses inutiles pour changer notamment les panneaux de circulation.

Le débat avait déjà fait rage, en début d’année, lorsque la cinquième ville du pays, Port-Elizabeth, a été renommée Gqeberha, pour rendre hommage à l’ethnie xhosa, un nom difficile à prononcer pour les opposants au changement qui craignent une confusion pour les touristes.

Moustapha Badji
the authorMoustapha Badji

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Résoudre : *
7 × 1 =