A LA UNEACTUALITESJuridiqueJusticeOpinionsPolitiqueRELIGIONSociete

Criminalisation homosexualité: « ça n’en valait pas la peine. Il y a d’autres alternatives… »

Au Sénégal, le président du groupe parlementaire BBY, Aymerou Gningue, a qualifié de faux débat la Loi criminalisant l’homosexualité, et cela ne cesse d’alimenter les débats dans les plateaux télévisés, les radios, voire même au sein de la société. Cette situation n’a laissé indifférent le maire de Linguère qui , lui, est revenu sur cette proposition de Loi, qu’il considère comme une affaire inutile. Parce qu’ “ il existe une législation sur les actes contre natures, qui règlent définitivement cette question“.

Aly Ngouille Ndiaye ajoute dans les colonnes de Pressafrik: “ je pense que les députés se prononceront si toutefois la loi est brandie. Il semble qu’il y ait même une proposition antérieure à celle-là qui est déjà sur la table de l’Assemblée nationale. J’avoue que je ne suis pas sûr que ça apportera grand-chose. Les gens interprètent beaucoup les termes juridiques. Nous avons déjà eu une expérience malheureuse, parce que tout le monde sait qu’avec la criminalisation de la drogue, nous avons beaucoup de jeunes qui croupissent en prison pour un joint“.

Toujours dans le même sillage, il déclare “que ça n’en valait pas la peine. Il y a d’autres alternatives pour permettre de régler le problème. Je pense que la loi actuelle permet de traiter suffisamment les cas d’actes contre nature… »

Mais est-ce qu’il faut criminaliser ou pas? Aly Ngouille Ndiaye précise qu’il n’est pas un spécialiste du droit. « Je ne suis pas sûr que ça apportera quelque chose », dit-il.

Badji Moustapha
the authorBadji Moustapha

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Résoudre : *
9 − 4 =